×

TAPEZ VOTRE RECHERCHE ET APPUYEZ SUR ENTRÉE

Chargement...
Top Nouveautés

Vers la création d’un RER à Toulouse ?

Justin Ducol Justin Ducol

Vers la création d’un RER à Toulouse ?

Le jeudi 3 septembre 2020, le gouvernement publiait son plan de relance visant à faire face à la crise engendrée par l’épidémie de Covid-19. Dans le paragraphe consacré au déploiement de nouvelles mobilités, le plan de relance stipulait le développement des RER métropolitains dans les grandes agglomérations françaises. Bien que Toulouse n’ait pas été mentionnée dans la liste des villes concernées (à l’inverse de Bordeaux, Strasbourg et Lille), l’idée n’a pas tardé à réjouir l’esprit des partisans d’un RER toulousain

C’est l’objectif du collectif “Rallumons l’Étoile”, qui rêverait de mettre sur rail un système de transports semblable au RER parisien. Articulé en forme d’étoile, ce réseau ferroviaire disposerait de cinq branches interconnectées dans le centre-ville toulousain. En périphérie, ces cinq lignes permettraient de desservir jusqu’à Brax (via Colomiers) à l’ouest, Montastruc (via Gramont) à l’est, Castelnau-d’Estrétefonds au nord puis Muret, Venerque et Baziège (via Labège) au sud. Rappelant le danger d’un périphérique saturé à l’horizon 2030, “Rallumons l’Étoile” aurait-il trouvé une solution pour désengorger la ville rose ?

© Rallumons l’Étoile

Il semblerait que le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc ne soit pas du même avis, soutenant que la ville et Tisséo (le réseau actuel de transports) ne pourront pas financer ni consolider seuls ce projet dont l’échelle et la portée – régionale – se devraient d’être confiées à la Région Occitanie. “Notre mission, c’est de financer les métros, les trams et les bus”, disait-il chez Actu Toulouse. Le maire pourrait donc être favorable à condition d’un financement à 100% de la Région.

Publicité

© Shutterstock

Le collectif “Rallumons l’Étoile” n’est cependant pas le seul à mener le combat : aux dernières élections municipales, 64 maires de l’agglomération toulousaine apportaient leur soutien à cette idée de RER toulousain. Parmi ces 64 communes, qui comptent pas moins de 400 000 habitants, certaines se sont même portées adhérentes de l’association. Cette dernière lançait un “train inaugural” non-officiel en décembre 2018 pour enchanter ses adhérents, parcourant les voies de la SNCF de Castelnau-d’Estrétefonds à Baziège, dans ce qui pourrait être la première ligne de RER. Celle-ci finira-t-elle par ouvrir au public ?

© Photo de couverture : Shutterstock.